SAM, DCA, tactique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SAM, DCA, tactique

Message par Muse le Mar 20 Jan 2009 - 3:55

vue sur C6 et le forum de DCS : relayé par Hellfrog :

Traduction et synthèse de discussions sur le forum DCS

source : http://forums.eagle.ru/showthread.php?t=36743 manuel expérience personnelle

FLARES :


- Les SAM IR sont assez facilement leurrés par les Flares SI on les DETECTE A TEMPS.
- Tout le problème est la détection précoce des lancements. Il faut absolument VISUALISER le missile ou le lanceur de manière à avoir une réponse appropriée : Radar / IR. Il ne faut se laisser distraire trop longtemps par les tâches dans le cockpit. Surveillez l'extérieur en permanence. Placez votre ailier à un endroit sûr à l'abri, et d'où il peut vous avertir des lancements qu'il détecte.
- Dès que votre ailier signale un départ missile :
1- flares
2- Diminuer le pas collectif et le pitch
3- Inclinaison vers le bas 60-90 degres et virage à 90° en direction du missile
4- Recherche d'un abri
En général ça marche

- "GGTharos" Moderateur/ED et membre des beta testeurs a dit : Tout ceci est vrai et marche bien dans BS.
- Mais dans quelques temps, le code de programmation de toutes les têtes chercheuses des MANPADS (et de tous les missiles IR du jeu) sera revu. Dès lors, il se passera la même chose qu'en réalité : une fois accroché, vous aurez beau lâcher des flares, le missile ne vous lâchera plus. C'est pourquoi il faut larguer les flares préventivement, car ils gênent le verrouillage du missile sur vous et empêchent le tir. Larguer des flares après le départ du missile sera toujours utile, mais nettement moins efficace que dans la version 10 de BS. C'est donc pourquoi il vaud mieux s'entraîner dès maintenant à larguer les flares de manière préventive.
- Aucun problème pour larguer les flares préventivement quand l'ennemi sait que l'on est là. Maisne risque-t-on pas d'attirer l'attention en larguant préventivement alors que l'on n'a pas été repéré ?
- Dans la réalité, oui, mais pas dans BS : comme il n'y a pratiquement pas d'intéraction avec l'IA dans BS, et que les unités ennmies ne tiennent pas compte du fait qu'elles sont prises pour cible ou non, il peut être intelligent de s'adapter à la mécanique du simulateur BS et de ne pas faire comme en vrai, donc on peut dispenser les flares préventivement même si l'on n'a pas été repéré.
- Dans l'armée russe les unités SAMs sont organisées ainsi : 1 homme porte un lanceur Igla chargé, un autre un missile de plus, il ya 3 équipes de 2 hommes dans un véhicule blindé BMP/BTR et 5 missiles de plus pour chaque équipe (15 missiles au total).

- Il faudrait aussi corriger les MANPADS eux-même dans BS. Un homme seul ne peut pas porter tirer plus de 3 missiles sans support véhicule. Il faudrait donc limiter le nombre de tirs que peuvent réaliser ces unités.
- Réponse ED : les unités sol ont une limite en munitions, mais pas forcément exacte.

- UV26 programmes :
- Programmez l'UV26 pour qu'il éjecte par cycles le plus de Flares possible pendant la durée la plus courte possible. Il vaut mieux rentrer sans Flares que de se faire descendre avec un plein stock de Flares à bord.
- 7-1-8 bilatéral : signalé efficace. C'est parce que l'IA tire toujours à portée maximale.
- Mais de plus près il faudrait un programme qui largue encore plus de leurres.

- Inutile d'espérer leurrer un SAM radar avec des flares. De toute manière, les SAM radar ont tendance à vous engager de très loin, et ces missiles sont si rapides qu'en général vous n'avez pas le temps d'éviter.


BEAM contre les SAM Radar:

- c'est quoi ?
manoeuvrer à vitesse maximale (Modulation en avion entre vitesse angulaire maxi et vitesse maxi et rayon de virage), maintenir le missile en plein travers de vous = à 3 heures ou 9 heures.
objectifs : allonger le temps de vol du missile en allongeant sa trajectoire d'interception, diminuer son énergie (limitée), maintenir notre énergie, et donc finalement diminuer la probabilité d'impact.

- Un radar de conduite de tir peut-il poursuivre un hélico près du sol ? (les SAMs sont dirigés depuis le sol)
- réponse : En citant la source :ISBN: 0-87942-629-2, Los Angeles, CA, USA, INSPEC Accession Number: 3977071, Digital Object Identifier: 10.1109/NRC.1991.114751 ; Publication Date: 12-13 Mar 1991, pp 160-163, Meeting Date: 03/12/1991 - 03/13/1991, Current Version Published: 2002-08-06
Des études montrent que des radars de dernière génération pourraient être capables d'identifier et classer les appareils à voilure tournante en fonction de leur signature Doppler.
- "GGTharos" Moderateur/ED et membre des beta testeurs a dit :
Cela n'est pas encore modélisé dans BS et tous les radars n'en sont pas capables.
Le Beam est une technique de défense efficace en AVION à réaction (haute vitesse) (LOCKON FALCON etc...) ; MAIS inutile sur un hélicoptère car il est beaucoup trop LENT par rapport au missile TRES RAPIDE. De plus le Beam accroît la surface échogène de l'appareil visible par le radar du missile.
Il n'y a aucun moyen de leurrer un SAM à guidage RADAR : si on est tiré par un SAM radar c'est que l'on est trop près et trop haut et non masqué : il ne faut pas se mettre dans cette situation : c'est une erreur tactique, ou le résultat d'une reconnaissance mal faite ou insuffisante.

DESCENDRE très bas au ras du sol :

- ainsi la signature radar et thermique se confond avec les retours du sol (échos radar et chaleur) et leurre le missile et son guidage.
- la probabilité de placer un obstacle entre nous et le radar du missile augmente aussi fortement.
- "GGTharos" Moderateur/ED et membre des beta testeurs a dit : c'est la bonne manière de faire pour un hélico.
- Il faut se cacher derrière un abri : maison, immeuble, montagne (pas les arbres, ça ne marche pas dans BS version 1.0)

- Pour éviter les SAM radar : voler bas, couvert par le relief (pas les arbres), même en terrain relativement plat, une petite coline peut faire la différence en obstruant la ligne de mire du radar. Voler bas diminue aussi la distance à laquelle un SAM vous engagera (la consommation du missile en carburant est supérieure en air dense, au sol, et cela dimnue sa portée). Ce qui libère de l'espace pour manoeuvrer sur le champ de bataille.

- Accélérez et plongez vers le sol, perpendiculairement au missile. Conservez une bonne perception de la situation tactique (obstacles, menaces, missile en approche, ailiers, objectifs)

- Stratégie :

* EMBUSCADE


- Choisir une position pour un stationnaire, d'où l'on peut rapidement se CACHER, soit en diminuant l'altitude, soit en glissant sur le côté.
- Il NE faut PAS passer en stationnaire uniquement parce que l'on a l'ennemi en ligne de mire !!! C'est déjà une faute.

* TRANSIT

- Vous devez en permanence être sur vos gardes et scruter les endroits propices où l'ennemi peut se cacher. Et quoi qu'il ait été dit en terme de tactiques et armements, vos adversaires ont de toute manière des armes sophistiquées et efficaces ; vous avez choisi Black Shark, il faut l'assumer.
- Soyez le plus souvent possible couverts : laissez entre vous et l'ennemi un immeuble, montagne, rivage, pont afin de ne pas leur laisser la possibilité de tirer sur vous.
- Volez suffisamment vite, un appareil immobile est une cible facile pour les SAM manpad.

* RECONNAISSANCE

- Observez la carte dans l'éditeur de mission, regardez le relief, les constructions, les points de repères visuels pour la NAV, lisez le briefing,: dans les réalité le spilotes ne partent pas "à l'aventure" "comme ça" sans préparation.
- Recherchez des couvertures : endroits propices pour un bop-up. Allez-y, faies une montée rapide, observez, vérouillez les cibles et tirez ou cachez vous, puis repliez vous vers un autre endroit immédiatement. Ne restez pas 2 minutes de suite au même endroit.
- Une fois détecté, l'AI enverra un avion ou de la DCA contre vous.



MISSIONS SEAD :

Les SAM font partie intégrante du champ de bataille moderne, ne pas les affronter équivaudrait à ne pas décoller. Les forces de l'OTAN ont souvent des HAWK, les allemands et français des ROLAND...

Les hélicos en mission SEAD (Suppress Enemy Air Defense : suppression des défenses antiaériennes) :

- question : ils sont accompagnés d'avions et n'y vont pas seuls sans avertisseurs de menace radar ?
- Mon commentaire : La doctrine russe n'est pas d'employer les hélicos avec une couverture avion systématique.
- réponse : pas forcément, et de toute manières ces avions sont déjà occupés à éviter les SAM et doivent aussi avions les avions ennemis ce qui peut les empêcher de'accomplir leur mission. La supression totale de toutes les défenses anti aériennes est un objectif, mais difficilement réalisable, et au prix de lourdes pertes. Des simulations du pentagone estimaient au minimum à 30% les pertes en A-10 le premier jour de la guerre du golfe s'il n'y avait pas auparavant un affaiblissement de la DCA par les bombardements.
- réponse : c'est un mythe que les hélicos ne peuvent pas mener de missions SEAD : il suffit de lire les compte rendus d'opérations récentes : première guerre du golfe, campagne irakienne, interventions en amérique centrale... Dans le simulateur Longbow 80% des missions étaient SEAD.
- Pendant l'opération Tempête du Desert, les AH64 A (non radar) ont été utilisés en SEAD pour détruire les SAMs, radars d'alertes et centres de commandement car les SAMs ne pouvaient pas vérouiller les hélicoptères. Ils étaient parfois aidés par des désignations laser par des troupes au sol. Pendant l'offensive de la campagne d'Irak, ils ont détruit le gros de la DCA 8 h avant le début des offensives aériennes. Pendant le rush sur Bagdag, les premiers envoyés furent des F117 furtifs et des AH64A, les avions venaient après, une fois la voie dégagée.
- AlphaOneSix - ED Testers Team répond : Les Apaches qui ont débuté la campagne en Irak n'étaient que 8 et ils n'ont détruit que deux radar d'alerte avancée. Ils n'ont rien attaqué d'autre avant le début de la campagne. Ensuite les AH64 ont attaqué tout type de cibles, sans préférence pour les sites SAMs. Et pour être complet, la DCA irakienne en 1990-1991 était une plaisanterie.
- réponse : La plupart des conflits récents ne sont pas un exemple de ce qui se serait passé sur un champ de bataille européen, ce que veut modéliser BS. Il n'y aurait pas eu de bombardier furtif européen et les forces de l'OTAN auraient du faire face à un équipement de qualité bien supérieure à ce qui persistait en Irak. Il est encore plus incertain que les B2s et F117s auraient eu autant de succès dans un scénario de WW3. On ne peut pas tirer de conclusions pour BS d'un affrontement comme l'Irak où les forces étaient autant déséquilibrées.
- réponse Alpha16 : La doctrine reste d'utiliser les Apaches pour faire barrage aux blindés. Ils ne sont utilisés en SEAD que s'ils n'ont rien de mieux à faire. Les B2s et F117 ont été conçus pour la WW3 : le B2 doit larguer des charges nucléaires en profondeur dans le camp enemi, le F117 doit frapper des centres de commandements loin derrière les lignes de front.
- Arneh (EECH dev team) a dit : Dans le cadre de la meilleure utilisation des Hellfire pour détruire la menance blindée, le A10 est aussi/plus efficace que l'Apache, mais il est plus vulnérable aux SAMs : donc il est judicieux d'utiliser l'Apache en SEAD en complément du A10 en antitank.
- CGTharos DCS Team répond : Dans les compte-rendus d'exercices que l'on a lu, les A10 ET les Apaches sont utilisés en antitank, le SEAD est confié aux avions Wild Weasel ; et dans les exercices SEAD, les SAMs gagnent contre les hélicos.
- sources :
http://www.ausairpower.net/iw.html
http://www.ausairpower.net/isr-ncw.html
- Si un Apache fait face à des SAMs, notamment Shilkas, SA-9/13 et SA-8, il les classe en cibles prioritaires, mais cela n'en fait pas une mission SEAD dans laquelle toute la DCA doit terminer hors d'état de nuire.
- mission SEAD : succès = pas de tir : peut s'obtenir aussi par brouillage ou missiles HARM qui obligent les opérateurs radar à éteindre les radars d'acquisition sous peine de destruction... très employé en Yougoslavie et Irak.
- mission DEAD = Destruction = frappe directe sur les blindés lanceurs.

- Tactiques ATTAQUE site de SAM :
détruire d'abord le radar principal d'acquisition et de conduite de tir. Ensuite les lanceurs ont moins de chance de vous toucher. Avoir un plan d'action et utiliser judicieusement les ailiers augmente les chances de succès :
- Reconnaissance prudente et minutieuse = trouver les cibles
- S'approcher à portée de tir mais pas trop près et rester protégé derrière un abri.
- Se découvrir et vérouiller la cible
- Flares
- Tir
- Si détection tir missile enemi : Flares et glissade latérale en descente pour se cacher
- difficile en terrain découvert et en mer.

Muse
Général de brigade
Général de brigade

leader escadron 67th Durance leader escadron 91th Gascogne Instructeur pilote ayant passé les 600 heures de vol
Nombre de messages : 1292
Age : 35
Localisation : Figeac 46
Escadrille : The Silver Falcons : http://thesilverfalcons.frbb.net/
C6 démo Team : http://www.checksix-fr.com/
DCS French Trad Team
Réputation : 25
Date d'inscription : 16/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kcb-tp.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAM, DCA, tactique

Message par Fill le Mar 20 Jan 2009 - 12:25

Merci pour ces conseils.
Je m'étais rendu compte qu'il fallait mieux grimper avant de passer à l'attaque de quoi que ce soit en air air du moins, car la position haute nous confère une supériorité ne serait-ce que pour prendre de la vitesse en piquant:suspect: et échapper au tir ennemi tout en lui balançant des missiles et pouvoir amorcer des petits virages sans perdre le lock de son missile ( sauf les infra rouge).Mais une fois au ras du sol, il faut tout recommencer: prendre de l'altitude.scratch ...en risquant de se faire locker et tirer comme un lapin:face: , car on aura, à coup sur, perdu la trace des ennemis potentiels, sauf si un ailier est la pour réagir.
Ha, une question: on parle toujours des flares, et les chaffs ?
Pour finir, chacun sa tactique, l'essentiel est de se faire plaisir: LOFC est un jeu et je le prend en temps que tel.
lol!

Fill
Colonel
Colonel

leader escadron 16th Oranie pilote voltige pilote ayant passé les 600 heures de vol
Nombre de messages : 857
Age : 67
Localisation : pres de Montpellier
Réputation : 9
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://cid-47bfc9a21d22a558.skydrive.live.com/home.aspx

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAM, DCA, tactique

Message par Muse le Ven 30 Jan 2009 - 3:02

on ne parle pas des shaffs par ce que sur le ka 50 il n'y en a pas, tous simplement. :)

Muse
Général de brigade
Général de brigade

leader escadron 67th Durance leader escadron 91th Gascogne Instructeur pilote ayant passé les 600 heures de vol
Nombre de messages : 1292
Age : 35
Localisation : Figeac 46
Escadrille : The Silver Falcons : http://thesilverfalcons.frbb.net/
C6 démo Team : http://www.checksix-fr.com/
DCS French Trad Team
Réputation : 25
Date d'inscription : 16/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kcb-tp.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAM, DCA, tactique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum